Mar 24

Les e-books du domaine public

Spread the love

Avez-vous  déjà  entendu parler des e-books tombés dans le domaine public ? c’est un complément de revenu très intéressant, d’après une certaine Vanessa qui confie, dans un de ces e-mails qu’elle peut très bien gagner sa vie avec ce business florissant.

 

Il existe deux catégories d’e-books du domaine public

 

Le premier cas (le plus connu) est celui des grands écrivains. Si l’auteur d’un livre est décédé depuis 70 ans, son œuvre n’est plus protégée et elle tombe dans le domaine public. Dans l’autre cas, il s’agit d’un livre écrit sous licence «open source» mais il intéresse peu, du fait des problèmes juridiques qui peuvent entrainer des complications.

 Revenons donc à ses grands écrivains dont on peut aujourd’hui revendre les livres sous forme d’e-books. Je me suis renseigné à ce propos et j’ai remarqué que certains de ces e-books, du même auteur et même titre, existaient en doublons sur Amazon.  

Comment et pourquoi peut-on modifier un e-book du domaine public ?

 

Tout simplement parce-qu’on a le droit de changer l’apparence et même le contenu d’un livre du domaine public. Admettons que la personne qui vend cet e-book puisse modifier la couverture du livre, pour espérer le vendre mieux que son concurrent ; mais qu’il aille jusqu’à modifier les textes du livre, ça fait plutôt manque de respect vis à vis de l’auteur original qui l’a écrit. Un même livre du même auteur peut donc avoir  une couverture différente,  et ça fait plutôt bizarre de voir ces diverses versions représentant un même livre. En effet, la prolifération de ces e-books poussent certaines personnes à faire ces modifications dans le but de se démarquer et de mieux vendre. Mais attention aux erreurs d’écriture qui pourraient aussi créer un désavantage, alors si vous vous décidez un jour à les vendre, un conseil, laissez parler le livre tel qu’il est et ne tuez pas le travail de son illustre auteur.

 

N’importe qui peut vendre un e-book du domaine public !

Tout à fait possible mais comme je le disais plus haut, la moindre des choses, par respect pour l’auteur, serait de respecter le contenu de son livre. Dans ce cas, au lieu de faire un sacrilège, écrivez plutôt votre propre roman et mettez le en vente.  C’est aussi simple que ça avec Amazon, qui propose d’ailleurs divers outils de conception pour écrire et éditer votre best-seller, si vous vous découvrez une âme d’écrivain. Vous pouvez aussi utiliser un  générateur d’e-books qui vous facilitera la vie et vous fera gagner du temps.

Mais pour débuter, c’est tellement plus facile de mettre en vente celui des autres, c’est un peu comme l’affiliation où vous vendez le produit que quelqu’un d’autre a créé.  Mais contrairement à l’affiliation, qui vous donne droit à un pourcentage sur la vente, celle d’ un e-book du domaine public vous  donne le droit à la totalité des bénéfices perçus. Le domaine public est donc une affaire alléchante, surtout si vous réussissez à en vendre beaucoup . L’idéal est de commencer à demander à vos bons amis (s’ils existent) d’acheter les votres.

On trouve aussi des e-books du domaine public gratuit, mais pourquoi prendre du gratuit alors qu’on peut aider une personne en l’achetant, c’est aussi une forme de  participation et de solidarité. Après tout, en vendant les livres version papier de ces grands auteurs, le portefeuille des éditeurs et libraires se portent également très bien. Acheter des e-books à des gens comme vous et moi est  (à mon humble avis) plus honorable et charitable que d’enrichir des maisons d’éditions qui ont suffisamment accumuler d’énormes chiffres d’affaire  sur le dos de ces grands écrivains qui, pour la plupart, n’ont même pas pu profiter de leur succès quand ils étaient encore de ce monde.

Le Domaine Public est-il donc un bon complément de revenu ?

Beaucoup d’internautes s’intéressent à cette richesse du domaine public, certains marketeurs proposent même des listes impressionnantes d’e-book à télécharger, moyennant une certaine somme d’argent  à l’égard des centaines d’e-books proposés. En bonus ils vous offrent aussi des formations pour apprendre à les mettre en ligne sur Amazon et même, comment écrire votre premier e-book … créé par vos méninges et de vos propres mains.

Mais le plus simple est de les acheter, un exemple parmi tant d’autres, le pack d’ e-books ci-dessous est en vente avec leurs Droits de Revente, c’est à dire que vous avez le droit de les revendre, comme si vous en étiez l’auteur 🆒

Si vous voulez avoir plus de détails à propos de ces e-books, cliquez ICI ou sur l’image

Ah oui ! au début de cet article je vous parlais de cette Vanessa, une marketeuse qui vend des listes d’e-books par centaine ! elle en vit tellement bien qu’elle propose sur sa page de vente ces e-books par centaine d’euros. Mais elle a revu ses prix à la baisse dernièrement avec la concurrence qui dévalue le marché … dur dur. Mais rien n’empêche ceux qui croient à leur réussite, puisqu’un bon vendeur pourrait vendre n’importe quoi 🙂

Évidemment, qui ne tente rien n’aura rien, et n’attendez surtout pas que les autres le fassent pour vous … d’ailleurs ces offres de livre électronique du domaine public pullulent tellement sur Amazon ; que certains marketeurs les bradent à des prix tellement ridicule aujourd’hui. Des packs comprenant des centaine e-books sont vendus actuellement pour quelques modestes 5 euros … sur un site du même nom.

à voir également cet e-book du domaine public, au titre très prometteur d’un auteur qui ne pensait sans doute pas que le droit à la paresse aurait perdu son droit d’auteur 😉

Le Droit à la paresse: Paul Lafargue

Please follow and like us:

Leave a Reply

العربية简体中文CorsuNederlandsEnglishFilipinoFrançaisDeutschItalianoMalagasyPortuguêsРусскийEspañolSvenska